Charles et Virginie - Élodie Briard

Mon blogue

Charles et Virginie

Charles et Virginie - Élodie Briard

Nos amis Charles et Virginie, ont toujours partagé beaucoup de temps avec nous, mais cette année, ils ont décidé de partir vivre à l’île Maurice. Ils en ont eu la possibilité et leurs filles semblaient vraiment partantes pour ce nouveau projet.

Après avoir réalisé leur déménagement, ils ont pris l’avion pour ce grand départ.

Virginie m’appelle presque chaque jour sur Skype. Elle me raconte que les filles sont ravies, elles se sont faites de nouveaux amis, leurs voisins semblent sympathiques et la maison est confortable.

Elle continue d’écrire pour son journal, et Charles qui est pilote de ligne, passe un peu plus de temps dans les avions, mais le changement semble convenir à tout le monde.

Nous allons enfin passer nos premières vacances à l’île Maurice. Charles et Virginie nous ont invités, et nous avons accepté avec grand plaisir.

Nos filles et les leur ont fait une telle fête lorsqu’elles se sont retrouvées, qu’on aurait cru qu’elles ne s’étaient pas vues depuis des années !

Depuis notre arrivée, Virginie nous fait découvrir les plats typiques de la région, car elle cuisine beaucoup. Elle raconte qu’il lui a fallu plusieurs essais avant de parvenir à cuisiner de nouveaux ingrédients, mais Charles ne manque jamais de la féliciter sur ses talents.

Nous consacrons nos vacances à découvrir l’île et ses trésors, à faire du ski nautique ou de la plongée sous-marine, et à souper des poissons pêchés dans la journée.

La vie sur une île semble les satisfaire. Bien sûr, notre aperçu est succinct, car nous ne sommes ici qu’en vacances. Mais Virginie me raconte qu’elle ressent parfois le besoin de s’échapper. Faire le tour de l’île ne demande pas des semaines, et connaître les meilleurs endroits ne prend pas des mois.

Au fil des discussions sous l’abri soleil toile de leur terrasse, nous en sommes parvenus à la conclusion que l’idéal serait d’échanger nos maisons l’espace d’un mois ou deux chaque année. Si bien, que nos vacances pour l’année prochaine sont déjà prévues, et que les enfants sont ravis de cette nouvelle. Le seul point qui reste à éclaircir, est que nous devrons aussi partager quelques moments en commun, car nous nous voyons beaucoup moins que précédemment, et je ne m’imagine pas voir nos amis encore moins. Mes discussions avec Virginie me manquent parfois. Heureusement que Skype nous permet de nous parler très régulièrement. Mais le virtuel ne remplacera jamais le réel