Écrire des livres pour mieux vivre - Élodie Briard

Mon blogue

Écrire des livres pour mieux vivre

Écrire des livres pour mieux vivre - Élodie Briard

J’en ai deux en ce moment. J’ai deux livres à mon nom. Un est un livre de cuisine, avec plusieurs recettes, et l’autre porte sur la perte de poids santé, en changeant ses habitudes alimentaires, au lieu de suivre un régime. Maintenant, je vais en sortir un troisième, qui sera un livre pour enfants, et j’espère qu’il connaîtra un succès quand même assez important pour dire qu’il touche la vie de certains jeunes. Le public cible, est les petits de sept à douze ans. Il parle d’un loup qui doit passer un test de courage et d’habileté pour courir la chance d’être le chef de sa tribu. Par contre, les choses ne vont pas tout à fait comme il prévoyait, et le loup méchant de la tribu lui réserve une mauvaise surprise….

À chaque fois que je m’apprête à publier un nouveau livre, je fais développer une stratégie de marketing web. Chacun a son public cible, donc chacun doit être promu d’une manière différente. Malgré que les trois soient disponibles sur mon site web – tous à la même place – ils sont aussi vendus sur Amazon, en faisant de la promotion dans des magazines, sur des pages web spécifiques, sur des forums, et ainsi de suite. Par contre, vu que je ne veux pas encore les publier sur papier – et peut-être jamais – je vais me concentrer sur la publicité sur Internet pour le moment.

Le prochain portera probablement sur les plantes génétiquement modifiées, et leur impact sur l’environnement et sur la santé humaine. Je crois que c’est un sujet d’une importance primordiale que tout le monde doit connaître. Je ne veux plus que ces ingrédients maléfiques se retrouvent dans notre nourriture. Certains disent que leur effet sur la santé n’est pas connu encore, mais il y a des journalistes qui ont trouvé des preuves qui indiquent que non seulement les OGM sont mauvais, les compagnies qui les fabriquent sont au courant. C’est un sujet qui me tient à cœur et je veux vraiment en parler le plus possible.

Mon travail me plaît. Je ne vis pas seulement de ces livres, par contre. J’avoue que je dois faire autre chose pour survivre. Si je ne détenais pas un emploi, je ne pourrais pas payer mon loyer. Par contre, ça se peut que je puisse vivre seulement de la vente de mes livres un jour. Je dois tout simplement travailler fort pour me bâtir une clientèle régulière.